Synopsis: Asfour, la trahison

Asfour frontLa Tunisie est indécise sur son devenir. Comme moi, pense Simone contemplant cette misère obscure autour d’elle.

Asfour est un roman historique qui s’enrobe comme thriller. L’amitié et la trahison au fond du décor de la Révolution Jasmine (364 pages)

Asfour pourqoui ?

L’inspiration pour écrire Asfour est née en Tunisie en Octobre 2011, dix jours avant les premières élections libres. Le pays était en transition d’une dictature vers une république démocratique. Il y avait 1 million d’insurgés Libyens et leurs familles. Il y avait des soldats partout, ainsi que des fils de fer barbelé autour des bâtiments. Il n’y avait presque plus de touristes.

Tout le monde, les vendeurs de petits bracelets, les serveurs et serveuses dans les restaurants, les chauffeurs de taxi, les étudiants, les artistes, les jeunes et les vieux – tout le monde se posait les fameuses questions: Qu’est que c’est la liberté? Comment allons-nous instaurer cette république démocratique ? Qui et que choisir?

J’étais là avec mon compagnon de vie et de plume Frank van Empel. Nous étions cordialement invités par le cinéaste Mongi Farhani.

Mongi était déjà un cher ami depuis longtemps. On s’est connus aux Pays Bas. Il nous montrait la Tunisie de l’intérieur: les politiciens de divers plumages, les activistes de Facebook, sa famille et ses amis. On a visité Carthage et on nous a volés notre sac. On a voyagé par louage de Tunis passant par Sfax jusqu’à Le Kef. On a mangé et dormi chez la mère de Mongi. On a gouté aux saveurs de la Tunisie, ses gens, ses couleurs, son sable et sa mer.

Dans un petit village dans la région Bir Ali, deux vieilles femmes de 94 et 65 ans, impressionnantes par leur présence, m’ont demandée si je voulais devenir la prochaine présidente de la République. Etonnée par cette question, elles m’ont répondue que les présidents sont toujours accompagnés par un interprète, comme mon cas.

L’histoire du roman ne se limite pas juste dans un contexte Tunisien mais se déroule aussi dans des cadres Néerlandais, Belges et Marocains.

Dans ce dernier, à travers Sami El Ghousli et Khalid Jakhlal, j’ai eu l’occasion de mieux connaître les traditions et l’esprit des Maghrébins et sentir leur terre et leur climat.

Au Maroc, on a visité des grandes villes comme Rabat, Casablanca, Meknes, Marrakech et Oujda. On a vu la campagne, conversé avec les gens, gouté plusieurs tajines, et le plus important, on a fait beaucoup d’amis.

Asfour parle de l’histoire récente de la Tunisie, mais la raison pour écrire ce roman est plus profonde. Asfour est une fiction. Il décrit ce que le réel peut être. Tout ce qui se passe dans cette histoire, aurait pu passé. Peut-être c’est déjà passé. On ne saurait jamais. Chacun de nous a sa propre vérité dépendante de ses convictions, ses expériences et ses points de vue.

Le roman n’a pas omis les tensions contemporaines entre les religions, les nations, les pouvoirs. Le livre traite l’oppression, la discrimination et l’ignorance.

Asfour recherche aussi le libre choix des humains. Comment peut-on donner une forme humaine à notre vie dans un environnement géopolitique si complexe où l’influence des pouvoirs inconnus a pris une teneur assez obscure.

Le jasmin

Sidi Bouzid, Tunisie, Décembre le 17, 2010.

Mohammed Bouazizi, un jeune vendeur de fruits et de légumes, s’immole devant le siège du gouvernorat. Une action désespérée en signe de protestation contre la confiscation de sa balance par la police locale.

Bouazizi n’était pas le premier qui se donnait la mort par le feu, mais les cloches de la révolte sonnaient déjà. En masse, le peuple Tunisien s’insurgeait contre la cleptocratie du président Ben Ali. Le cellulaire dans une main, une pierre dans l’autre. Le peuple réclamait sa dignité et se battait pour la démocratie et la liberté.

Ben Ali et sa femme, Leila Trabelsi, ont fui le pays à peine un mois après. La Révolution Jasmine, symbole de la fleure nationale odorante, réveillait l’espoir dans la région. La rébellion se répandait dans d’autres pays et la révolution Arabe a vu le jour.

Cinq ans plus tard, uniquement en Tunisie, le printemps Arabe, s’est épanoui dans un été encore hésitant. La région est complètement en chaos. En Libye les tribus se luttent entre elles. L’Algérie sombre sous le burnous de Bouteflika. Au Maroc, Mohammed VI navigue pour sauvegarder la monarchie. Les généraux Egyptiens ont confisqué le pouvoir. La Syrie est en ténèbres et IS combat pour le quatrième Califat. La Palestine n’existe plus. On ne parle que de Gaza et de Cisjordanie, où les gens sont entassés dans des bidonvilles. Ils n’ont que des pierres pour répliquer à la pluie des bombes. Tout court, le peuple Arabe est trahi de nouveau, sauf jusqu’au l’heure d’écrire ce livre, en Tunisie.

Les tunisiens ont obtenu une nouvelle constitution, un parlement élu, une liberté     passable de religion et d’expression.

Mais la corruption est encore dans les veines de la société. Les habitants de la campagne trouvent que les développements traînent. Beaucoup d’entre eux vivent dans la pauvreté, sans travail, sans eau potable et sans espoir. Les conditions économiques restent déplorables pour la plus part des gens.

La Tunisie, peut-elle se libérer en paix de son passé ?

L’histoire

La révolution en Tunisie est l’arrière-plan d’Asfour.

La journaliste Néerlandaise Simone Onslagt y a été envoyée pour rapporter sur les premières élections libres du pays. Elle a divorcé à cause d’une affaire courte avec le Belge Gilles Delourdes.

à Anvers Gilles, obsédé par l’absence de Simone, ne pense qu’à se revancher. Il s’est toujours senti trahi par tout le monde.

Simone ne dispose d’aucunes informations sur le monde Arabe, elle n’a que ses préjugés et sa méfiance des Maghrébins.

Marouan, un photographe nié. Hichem, un petit chauffeur de taxi qui veut émigrer vers l’Europe et Amal, une activiste de Facebook. Tous accompagnent Simone au long des campagnes électorales. Ils lui montrent la ‘vraie’ Tunisie. L’amitié et la trahison, la liberté et l’oppression dans un pays en transition.

Personages & groupes historiques

Zine El Abidine Ben Ali / Leila Trabelsi / Habib Bourguiba / Mohammed Bouazizi / Abdesslem Trimech / Fayda Hamdi / La Brigade Antiterrorisme (BAT) / Ali Seriati / Amir Tarhouni / l’armée Tunisien / Le ministère de Défense Ridha Grira / Le général avec des amis Américains, Rachid Ammar / Kamel Morjane / Mohamed Ghannouchi / Habibi (Moncef) Ben Ali / Yasser Arafat / Suha Arafat / Khalil al Wazir, Abu Jihad / Mossad / Muammar Ghadaffi / Aïsha Ghadaffi / Fellagha / Lazhar Chraïti / Haganah

Personnages fictifs

Gilles Delourdes, play boy, Belge / Simone Onslagt, journaliste, Néerlandais / Hichem, chauffeur de taxi, Tunisien / Marouan, photographe, Tunisien / Sassi, Fellagha, Tunisien / Amal, activiste de Facebook, Tunisien / Delourdes, délinquant, Belge / Dries, retraité, Néerlandais / Rachid, contrabande, Marocain / Tunileaks de l’ambassade Américain par un historien avec beaucoup d’imagination

Caro in de fabriekCaro Sicking, née à Tilburg, le 30 Mai 1963, a obtenu le doctorat en littérature et langue Néerlandaise à l’université de Leiden.

Elle a commencé sa carrière professionnelle comme directrice artistique d’une galerie d’art contemporain et comme critique pour plusieurs périodiques d’art.

En 1996, Sicking a pris un autre chemin. Elle quittait le monde d’art pour travailler avec les sans-papiers, surtout les femmes et les enfants pour les assister au niveau sociale et juridique.

Depuis 2003 Caro Sicking s’est établie comme écrivain souverain. Parfois elle travaille avec son compagnon Dr. Frank van Empel. Entre autres comme éditeur de Mixed, music du monde.

Aussi ont-ils publié JES! Towards a Joint Effort Society en 2013. Un modèle théorétique sur un meilleur monde politique, économique, écologique et sociale.

Sicking était co-auteur du livre ‘Gewoon doen, ongewoon ondernemen’, 2015(=coopérations indépendantes des travailleurs).

Asfour est le troisième roman, après ‘Nin’ (2010) et ‘Wat de Hel !’ (1e édition 2011, 2e édition 2014)

Trailer en Youtube

Details:

10 februari 2016
Categories:
Tableaux synoptiques

   " ">